Un peu d’histoire

L’histoire de Saint-Lazare remonte à 1830 alors que des colons des 5e, 6e, 7e et 9e concessions de la Seigneurie de Livaudière demandèrent l’érection d’une paroisse parce qu’ils se trouvaient trop loin de l’église et ne pouvaient assister aux offices religieux ni envoyer leurs enfants aux instructions chrétiennes. C’est ainsi que le 24 avril 1831, trente-six paroissiens des hauteurs de Saint-Gervais se sont assemblés au village, chez le notaire Roy, et ont formulé une requête demandant l’érection canonique en paroisse, sous l’invocation de « Saint-Lazare »

L’appellation « Saint-Lazare » a été adoptée afin de rendre hommage à Lazare Buteau. Ce commerçant de bois et propriétaire de lots, écuyer et major de milice à Saint-Gervais, avait promis 1600$ pour la construction d’une bâtisse pour le culte public. C’est sa veuve, Marguerite Marcoux, qui respectera cet engagement.

La requête prit plus d’un an avant de connaître son dénouement. En effet, ce n’est que le 14 mai 1832 que Mgr Bernard-Claude Panet reconnaît officiellement la nouvelle paroisse de Saint-Lazare.

Sur la rive sud du Saint-Laurent, à 35 km de Québec, Saint-Lazare couvre un territoire de 90,88 km2, où vivent 1178 habitants. Cette paroisse est située au centre de la municipalité régionale de comté de Bellechasse. Six municipalités sont contiguës à ses limites : au nord, Saint-Gervais; au nord-ouest, Honfleur; à l’ouest, Sainte-Claire; au sud-ouest, Saint-Malachie; au sud-est, Saint-Damien-de-Buckland; et à l’est, Saint-Nérée.